2017-09-10 09

La vie assortit le vêtement, met du bleu aux pieds, autour du poignet. Saumon glisse sur les jambes. Des motifs. Des fleurs. Jusque sur la tête. Corail.

Enroulé, le collier aux perles sculptées abandonne sa longueur jusqu'aux genoux. Foulard long. Poivré. Parfumé.

La fibre raconte au fur et à mesure. Elle se souvient.

Ce ne sont plus chaussettes, pantalon, robe à fleurs, bracelet. Le vêtement fredonne ses histoires. Il s'emporte, se porte. De la saison d'hier à celle d'aujourd'hui. Des combinaisons de légèreté. Infinité. Comme un jeu préféré. Celui de s'envelopper.

Ressentir la couleur. Flotter. Lui correspondre. En elle sur les pavés marcher.

Au rythme d'un froufrou, d'une odeur de lessive. Du fil vert pomme entre les perles noué. Des ronds, des feuilles. Rien de transparent. Que du doux confortable. Des formes, des traits, des chaines.

Associations osées. Délibérément vécues.

Une liberté.