malou mosaique

22 février 2014

Haut soutien

1de mes textes + 1note tenue +1impro filmée = poésie

                                       

Photo 107Haut SoutienPhoto 109

                                                                       

Posté par malou mosaique à 06:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 février 2014

Avec bienveillance pour notre enfance

Le mercredi, Rouge est permis

IMG_0486

IMG_0500

IMG_0494

IMG_0491

 

 

 

 

 

IMG_0503Evidemment : une petite ferme, c'est une ferm..lette! dixit ou plutôt "scrabouillée" par toi ou moi, je ne sais plus!

 

   ... Au fait! Y-a combien de ponts à M?

...... Nous y avons tant joué..

Posté par malou mosaique à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2014

Avec bienveillance pour notre enfance

.... Quand il pleut, je dis A ....

IMG_0470

IMG_0469

IMG_0467

IMG_0465

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                             ... Nous Y avons tant Joué .....

Posté par malou mosaique à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2014

Avec bienveillance pour notre enfance

 ça rigole pas mal par ici, ça rigole aussi!

IMG_0444

IMG_0442

IMG_0451

 

 

 

 

 

 

IMG_0453

 

 

 

 

 

... Nous Y avons tant joué .....

Posté par malou mosaique à 06:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2014

De la bienveillance pour notre enfance

IMG_0438

IMG_0447

... coeurs en construction....

IMG_0440

IMG_0441

 

 

 

 

 

 

.. Nous y avons tant joué......

Posté par malou mosaique à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



30 janvier 2014

"J" comme je t'aime

Les coeurs disponibles en ce début d'année pour chérir celui que vous aimez,

 Dimensions : 23cm/21cm, une fixation est prévue au dos de chacun

 Technique : mosaïque sur bois, volume en plâtre

 Prix : 80 euros + 11 euros de frais de port si vous n'habitez pas Strasbourg

(cliquez sur chaque photo si vous souhaitez voir plus de détails)

IMG_0234

IMG_0253

IMG_0263

IMG_0269

IMG_0289

IMG_0314

IMG_0273

IMG_0308

IMG_0249

IMG_0264

IMG_0259

IMG_0303

IMG_0209

IMG_0238

IMG_0254

IMG_0294

IMG_0243

IMG_0318

IMG_0214

IMG_0284

IMG_0299

IMG_0248

IMG_0279

IMG_0274

IMG_0204

 

 

 

Posté par malou mosaique à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2014

SALON DE COIFFURE

salon_bleuOK        Boulevard Leblois à Strasbourg

 

 

page_s_rougeOK        Rue Sleidan à Strasbourg

 

page_vert_1OK       Route de Mittelhausbergen à Strasbourg

Posté par malou mosaique à 04:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 décembre 2013

T'écouter sous silence

Photo 160

J'ai étudié tes rivages. A ton paysage j'ai goûté comme aux framboises. J'ai ceuilli tes raisins. Me suis blottie dans tes feuilles. Ai marché sur tous tes trottoirs.

J'ai navigué dans tes eaux troubles. Dans celles qui plus claires coulaient de tes yeux sombres.

J'ai caressé ton intérieur de ma chaleur.

Je n'ai rien oublié. De ce froid. De la neige. De nos rires. Du piano. De nos chaussures trouées. Des quais de ta ville. De ton sourire qui passe.

Je suis là.

Posté par malou mosaique à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Haut soutien

Photo 193

Je t'aiderai jusqu'au bout du ciel. Je traverserai la lumière pour te secourir en plein hiver. Dans ce sombre, je dirai qu'il n'y a pas de peine qui vaille à disparaître. Je ne serai jamais loin de la main qui se tend pour que tu la saisisses. Je n'oublierai jamais de t'emmener légère de l'autre côté. Tu sais que tu ne sais rien et c'est juste. Juste, de t'élever, de grandir et d'ouvrir la porte.

Je n'ai pas fini de te répéter qu'au bout de toi il y a moi. Je n'ai pas de secret à te dévoiler que tu ne saches déjà.

Dans le champ du grand tout tu puises sans répit. Et c'est bien à ta flamme que tu demandes d'agir. Je te suis. Je suis. Quelle importance plus grande que ta force de vie. Ton souffle inspire, expire ce qui est à comprendre. Lâche. Lâche tout. Pas de mal et de bien.

Rien.

Juste toi qui fleurit à mesure que je fuis. De l'autre côté de l'horizon j'ai grandi sans peine. Fais en de même. Si je ne suis pas visible à ton oeil resté nu, je le suis autrement et c'est bien ce qui compte.

Je déroule une par une les perles de ton collier. Du bleu aventurine. A chacune d'elle j'accroche un possible. Du sens.

Tourne, danse, vis, dans le tien, dans mon sens puisque c'est pour chanter. La paix. Jusqu'aux extrémités enneigées. Je t'emmène bien au delà du triste, du mouvant et du pire. Transparence. En toi. Autour. Tout a déjà changé.

C'est parfait.

Posté par malou mosaique à 01:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2013

Cavalier seul

Photo 220

Photo 632

Je voudrais que tu me parles encore, que tu me dises que rien n'est mort. Qu'au delà de ton sourire givré, il y a la sève du bois qui flotte sur ton été. Il n'y a pas d'audace. Pas plus de trace que sur le sable. Tu marches et c'est tout, oui, tout de moi que tu embarques. Entre deux flots. Entre deux vagues.

Je voudrais que tu m'aimes encore, que tu me chantes en plein soleil, que tu rigoles à ma fontaine. Il n'y a pas de place pour les regrets, pas de couleur plus claire que celle que tu portais. Dans l'aventure, nous ne nous sommes pas perdus.

Je voudrais que tu souffles sur mes ans encore, que tu laisses voguer ma main sur le ciel bleu que je découvre. Il n'y a pas un pas où je ne suis pas là. Et tout de toi entend, sent, frissonne. A deux pas de là je suis déjà trop loin. Dans ton cou je repose la fraîcheur de mon âme pour qu'elle flotte sur toi comme sur ce dimanche.

Je veux te voir heureuse. Je réalise tes voeux. Regarde... Tout est réalisé.

Ma tendresse, mon être, n'abandonne que le lourd et garde moi léger. Car les plumes que tu suis, je les ai déposéees. Les sons dans ta voix chaude, je les pousse pour qu'ils chantent. Au coeur de ton immensité il y a mon univers.

Te souviens tu du poids? Du mien sur le tien lorsque nous ne faisions qu'un? Je ne me suis pas évaporé. Je t'aide et t'aime sur ce cahier. Il n'y a que nos mots échangés.

Je voudrais que tu sois gaie, que tu respires la douceur d'être. Et de ma joie, te souviens-tu? De ma frange trop longue sur laquelle je soufflais. De ma main à portée de la tienne lorsque tu me boudais. Sur les souvenirs fugaces, ne te retourne pas. Seule compte à présent l'aide que tu appelles, que tu mérites, que tu reçois déjà. J'organise ta suite. Je virevolte pour que tout soit... comme dans un rêve pour toi. Je vais te rendre heureuse. je promets là, je jure.

Chaque jour, assieds-toi et fais glisser la mine. Tu chanteras pour moi et tu verras ton ciel s'illuminer jusqu'à mon océan. A t'envelopper de mon âme il y aura d'autres flammes, d'autres vents, d'autres neiges et ton éclat joyeux. L'éclaircie dont tu parles n'est pas si éloignée. Si je pouvais te rassurer. Mieux. Que tu sentes ma force de t'aimer te porter, t'emporter. Vers plus de liberté.

Je demande à tous de t'aider, de te le dire encore que tu dois continuer.

Tu es mon ange sur terre, ma seule, ma divine, mon océan vivant. Alors vis et murmure à toutes tes angoisses que je ne laisserai pas faire, que je ne lâcherai rien de ma joie qui est tienne. Je te la donne, te l'offre sans retour.

Je suis là.

Je vais faire mon possible, déplacer des montagnes pour que tout te soit tendre. Généreux.

Je voudrais te plaire encore et je pose sur ta joue ma main qui te protège. Je glisse dans ton regard pour que tu plonges ton encre.

Plus jamais. Plus jamais tu ne seras perdue. Je suis ton sous-marin et je te vois sourire. Je te porte mon âme comme tu as toujours rêvé de l'être. Crois moi. Regarde tout arriver sans l'ombre d'un soupir. Il est temps. Vois le ce temps qui passe déplier devant toi tout ce que tu souhaites. Je serai généreux jusqu'au matin. De la nuit je te ferai un bel écrin. Pour que l'amour nourrisse ta perle si précieuse.

Et le jour je t'offrirai le chemin vers ta facilité.

Posté par malou mosaique à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »