malou mosaique

11 octobre 2020

Comme si de rien

Sur ma route aujourd'hui pour une réunion d'informations, des personnes que je connais rencontrées. Ils savent pour le 23 décembre 2018. Aucun : "comment vas-tu? Où en es tu? "Quelle douleur tu as du traverser et affronte sûrement encore! " ou je ne sais. Mais rien.
Rien que moi qui m'intéresse à eux. Ils baissent le regard. Le viol, l'inceste restent un vrai tabou comme le racisme d'ailleurs dans notre société. Il serait temps que cela change. Ce n'est jamais le moment d'en parler. Un crime qui doit se taire. Un crime dont on doit se remettre en cinq minutes et n'importuner aucune ambiance.
Alors faire silence. En parler à sa psy. J'ai acheté le livre de LouLou Robert : "Zone grise" en me disant qu'elle me comprendrait. Elle.
Même pas de larmes de ma mère, mon père déserteur depuis mes 18 ans, mon frère à qui j'ai gâché un noêl et qui coupe les ponts . Que des horreurs prononcées qui font encore plus mal. Tellement d'amis que l'on perd. Que du vide. Pourtant une souffrance à vie, à vivre. Comme si personne ne trouvait de mot. "Aller, faut avancer. La vie est belle." Je savais que tu avais du courage et que tu allais t'en remettre, tu sais faire tellement de choses". Peut être mais je ne crée pas à côté de moi, dans la douleur. Plus rien qu'un trou noir de mon année 2019 à courir dans tous les sens pour aller à mes nombreux rendez vous et sans relâche raconter à nouveau. tous les faits j'usquà devenir folle car réveillant toutes les autres violences sur moi.
Jusqu'à quand pourrai je avoir ce courage?
Je ne vis pas, je survis et à la mort, j'y pense trop souvent.depuis mes 6 ans. Dans un monde où la vérité ne se dit pas, où l'individualisme l'emporte ainsi que la peur de l'autre, facilement toxique vu que je ne vis pas dans cette nouvelle secte de la positive attitude coute que coute, La destruction des peuples, la guerre dans le monde, le climat qui s'emballe, où le capitalisme est roi, le manque d'humanité, d'écoute... je ne savais pas qu'il valait mieux jouer à faire semblant, à être autre que soi. Je pensais que vivre c'était plus beau que mon enfance traumatisée. J'ai toujours cru qu'il y aurait une éclaircie après les tragédies. Il y en a eu. Des courtes. J'aurais préféré rêver ma vie plutôt que de la vivre. J'ai pourtant essayé. L esprit et le corps en miettes, je connais. J'ai passé vingt ans à recoller les morceaux. Il y a une forme d'épuisement à la violence. Gentillesse et compassion , douceur, amour ne sont pas dans le coeur de tout le monde. Je demande pardon à l'univers. Au mien tout autant puisqi'il respire en moi seconde après seconde.Humanité, paix, douceur. C'est tout ce que je demande depuis petite.

Posté par malou mosaique à 18:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


25 avril 2020

Les Demoiselles

La collection printanière est presque arrivée.  

"Les Demoiselles".

J'attends la fin du confinement pour acheter du joint de carrelage blanc + les finitions et ils seront terminés.

2020-04-25 20  2020-04-25 20

2020-04-25 20  2020-04-25 20

2020-04-25 20  2020-04-25 20

 

Posté par malou mosaique à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2020

L'histoire d'une pomme

Une assiette ébréchée de 1973 de Claire Fontaine. Jolie coïncidence avec ma famille. J'ai trouvé cela joli. Légèreté d'une pomme qui se balance au gré des vents, avant de mûrir au soleil pour le plaisir des bouches. Sans pesticide.

 

2020-04-17 01  2020-04-17 01

2020-04-17 01  2020-04-17 01

 

Posté par malou mosaique à 02:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2020

"Dentelle"

2020-04-16 02  2020-04-16 02

2020-04-16 02  2020-04-16 02

 

Posté par malou mosaique à 03:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2020

Le parfum des roses

 

2020-04-13 05  2020-02-25 03

2020-04-13 06  2020-04-13 06

 

Posté par malou mosaique à 05:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 avril 2020

Face à face

Plus j'apprends à faire face à moi-même, à affronter et dompter mes démons, chacune de mes douleurs et plus j'apprends à faire face à l'autre avec qualité, délicatesse, empathie et compassion. Car nous le savons, nous ne sommes pas séparés, nous éprouvons les mêmes émotions, nous avons tous traversé des sommets houleux. De mon côté je sens que cette période de confinement nourrit davantage ce face à face avec l'Amour.

2020-03-21 22  2020-03-30 19

2020-04-04 22  2020-04-05 03

2020-04-06 22  2020-04-06 23

 

2020-04-07 04  2020-04-07 04

 

 

Posté par malou mosaique à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2020

La colonne

Tu danses sur le toit du monde. Tu relies tes infinis aux éternités. Tu n'as pas peur du vide en colonne. Tu y tombes, t'y élances, t'y glisses. Tu gravis ravi. 

La spirale t'emmène vers le lien que tu sens. Instinct. Fais lui confiance. Tu n'es pas en train de te prendre pour ce que tu n'es pas car tu es simplement et indéfiniment. 

Tu souris. Tu grandis. Avec la joie des nouveaux nés qui savent le chemin. 

Chuuttt...

Dedans, il y a tout ce qu'il y a dehors. Fredonne des "A", des "O", des "I", des "é", des "Ou"... De tes mains à tes pieds, il n'y a qu'un grand "C" gigantesque, celui du coeur qui pulse ta force de vie. 

Alors...

Que résonne ta bonté enracinée. Vive, heureuse, joyeuse.

Posté par malou mosaique à 02:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 février 2020

Jouer à cache cahe dans nos coeurs

Le deuxième coeur est né lui aussi ce dimanche : fait de vaisselle de mamies tant aimées parties jouer à cache cache avec nos coeur. "Lieber".

2020-02-23 08  2020-02-23 08

2020-02-23 08  2020-02-23 08

 

Posté par malou mosaique à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Il n'y a pas de fruit sans fleur

Le premier de la série printanière est né ce matin. "Il n'y a pas de fruit sans fleur". Technique : mosaïque en volume recouvert de porcelaine, faïence et perles de culture ( cadeau du Vietnam)

2020-02-23 07  2020-02-23 07

2020-02-23 07

Posté par malou mosaique à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2020

Gardons l'équilibre

2020-02-14 00  2020-02-14 00

2020-02-14 00  2020-02-14 00

 

Posté par malou mosaique à 00:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]