malou mosaique

09 septembre 2014

Jusqu'au delà

 

IMG_2138 Dis-moi que j'ai rendez-vous avec ma chance. Que quelque soit l'embrouille qui me perd, je tiendrai la nacelle jusqu'au bord de mon rêve. Rebondir de joie quelque soient les larmes. Du plus grand des fou rire inonder mon rivage. D'une voix claire. Source de mon amour. Je dis que j'ai avancé un pied après l'autre. Mon grand pas de géant.

Dedans.

Ce n'est pas la gloire mais la fête. Ce n'est plus le désespoir en tempête. C'est solidement bordée de douceur en coliiers, de rivages dentelés, de mères et d'océan.

Dedans.

Du sang. Chantant. Redire mon rêve à tire d'ailes. Bien à l'abri du tourtereau, du tout petit moineau. Mon tourbillon. Mon hirondelle en vole plané. 

C'est comme rire l'histoire de mon histoire, chanter. Comme un pont qui me sauve.

A pleine voix radier ce qui est sans soleil, ce qui ombrage encore le plus clair des vents. C'est souffler l'ennemi du fin fond de ma tête. Dépoussiérer l'ivresse, la vie dans ses recoins. C'est éternuer la note. Celle qui juste à côté ruisselle mon corps à corps. C'est crier le fardeau de mon eau.

Vite ou lentement, dis-moi. Redis le moi que ce n'est pas par chance, mais que c'est mon courage. Celui des naufragés sans ancrage. Éloignement du massacre. Parce que ça s'arrête là. ça s'envole.

Immédiat.

Jusqu'au delà.

 

Posté par malou mosaique à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 septembre 2014

Mon corps engagé

malou mosaique peinture 7 traverse, recompose

malou mosaique peinture 6 malou mosaique peinture 2 malou mosaique peinture 3 malou mosaique peinture 1

Se défend du mal

malou mosaique peinture 4

malou mosaique peinture et Luit

 

Technique mixte : craie, pastel, acrylique, peinture à l'huile sur carton

Dimension de chaque peinture : 65cm sur 63 cm

 

 

Posté par malou mosaique à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2014

Contre coup

peinture malou mosaique 1

peinture malou mosaique 2

peinture malou mosaique 3 peinture malou mosaique 4

Technique : pastel, craie, acrylique sur papier

Dimension : 50cm sur 65 cm

Posté par malou mosaique à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2014

Déforme

dessin Bis 2 malou mosaique dessin bis 1 malou mosaique

Posté par malou mosaique à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2014

Je croque mon dimanche 24 août 2014

IMG_2085 IMG_2098

IMG_2100 IMG_2094 IMG_2096

IMG_2083 IMG_2082 IMG_2102

Posté par malou mosaique à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



17 août 2014

Jeu

IMG_2063 Je regarde le vent scintiller dans les feuilles. J'entends les bercements et la chute des ailes. Suspension de couleurs vives. En carrés qui dessinent le ciel découvert. Et nuages.

Le vol de l'oiseau disparaît dans le vert, se voile dans le rose, vient briller dans le jaune. Le spectacle vu d'ici est ravissement feutré. Rougissant.

A rayures. En croix. Alignés. Vertical.

Et le chant des oiseaux y tournoient sous silence. Un mouvement permanent. Sur grand écran. Un mur de verre parfait. Comme un jeu d'enfant.

Opaque. Lumineux. Éclaircie. Ribambelle.

Et deux jeunes mariés s'aiment.

Posté par malou mosaique à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2014

Voici "l'Homme"

arachnima 2014 Du 5 au 10 Août, je propose un atelier mosaïque aux enfants et familles de la cité de l'Ill, sur le stade Paul et Nicolas lors de la tournée Arachnima 2O14.

Création d'une oeuvre collective tout au long de cette semaine : un tableau d'1m sur 1m en mosaïque sur lequel chacun chacune à partir de 3 ans s'est appliqué à exprimer ses couleurs.

Il a pris forme jour après jour ce beau tableau comme tous les projets de chaque atelier : arbre à chouettes, gravures, vidéo, fabrication de bolides et fusées en métal, costumes... cautoyant d'autres ateliers sportifs tels que la boxe, le cardio boxe, le foot, et de nombreux autres jeux ...

Une semaine riche et dense, créative et conviviale.

Des bravos et des mercis chaleureux et sincères à tous les enfants, toutes les mamans, les papas qui sont venus participer à la contruction de cette belle oeuvre collective : du dessin jusqu'au jointoiement du tableau, en passant par la découpe, la taille du carrelage au marteau, à la pince, et le collage des tesselles.

arachnima 2014 Un grand merci aussi à toutes celles et ceux qui ont contribué à ce que cette semaine soit!


Plus d'informations sur la suite de la tournée Arachnima sur ce lien :

http://www.ete.strasbourg.eu/index.php?page=tournee-arachnima

Posté par malou mosaique à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2014

?

De petits bouts d'espoir en morceaux d'impuissance. De volonté subtile en brasier de nuances. De fil à ton aiguille, de bouche à ton oreille. De rumeur inutile en battement de cil. De larmes fugitives en sourire bien poli. D'orage grandissant en instant ruisselant. De demain jusqu'à hier et d'aujourd'hui battant. De peine ou de joie folle. De jugement non jugeant. De folie meurtrière en éclat de ta poudre. Depuis l'infiniment jusqu'à ton tout petit. De ma ligne incertaine jusqu'à ton bel oubli. Du piano jusqu'au ciel. De toi mon océan. De là jusqu'à plus loin, d'ici et maintenant.

Vertige?

Ou

Flottement?

Posté par malou mosaique à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2014

Une chanson

 

IMG_2052 Guidée note après note. Laisser glisser le son. Dedans. Sentir ses nuances. Du sourire aux larmes, le laisser pénétrer jusqu'au battement de l'essentiel. Je veille. Assise sur son épaule. Je regarde chaque recoin frétiller, réveiller, s'élancer pour aimer.

Partir. Revenir.

Je lui offrirai une chemise bleue ciel. C'est si beau le ciel à sa portée. Je lui promets. Quand il sera dans mes bras, tout contre, oui tout contre, je n'oublierai jamais. Je promets d'essayer. La chaleur de sa présence posée. Reposée là, je jure. Aimer encore une fois. Être aimée dans ses bras clairs. Comme au ciel.

Danser la vie à ses côtés parce que c'est ce qui compte. Danser.

Tour à tour. Je file. Comme le violon m'emporte sur une route, dans un train. Vite, vite, si vite. S'emporter sur chaque couplet et quand vient le refrain, respirer pour trois temps. Un. Deux. Trois.

Voilà.

Piano.

Lenteur qui s'éternise avec bonheur. Je sifflote cet air dans ma tête. A deux pas du coeur. Le piano de chaque cellule pleure, se pose et vibre encore. Les instruments. La musique est divine. Éclaboussure du temps qui ruisselle. Reprise.

Je suis éprise par le son qui chancelle sur le bord de la rive et qui glisse de l'autre côté du foulard. Parfumé. Une vibration. Un chant. Une note et je pars. Sur des rythmes connus, inconnus, je veux encore me plaire à regarder l'ailleurs. Du haut de son épaule. Jusqu'en bas et du bas vers son haut. Rêver de tout.

Une note après l'autre. Et...

Respirer son souffle.

Posté par malou mosaique à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2014

Nature aimante

IMG_1715

J'ai vu la joie des libellules en face. Elle se frottait les ailes du haut de la cascade. J'ai entendu le soleil me parler de la vague. Elle disait dans l'écume le reflet de la vie. La joie tournait autour et glissait sur le bord. Il n'y a que le ciel. La libellule rit.

Chante. Eau, chante moi ruisseau. Rivière est ta cascade.

Je n'ai pas fait de bruit pour que tu glisses encore. Dans l'herbe haute j'ai plongé papillon. De toutes mes ailes j'ai vogué jusqu'au bout de tes  feuilles. Le pied sur le rocher, j'ai effleuré la pente.

Haute.

L'arbre se perchait sur la branche. Le vert me régala jusqu'au dessus du pont. Viens. Viens là et réjouis toi de cet instant précieux. Il ne fuit pas son reste de la beauté du jour.

J'ai dit. J'ai chuchoté sur les galets. Le panier à bâbord. Le coeur ébouriffé. De ma joie vive et belle, j'ai partagé le bain. Col vert. Lézard.

Un passe.

La tendresse est exquise face à cet océan. Vert. Du vert comme une bouteille à la mer.

Apparition. Disparition. Je te suis des yeux comme un miracle. Je suis là. Laisse moi t'aimer jusqu'au creux du couchant. Jusque sur la rive qui te dit que cet éternité respire bien la vie.

Vogue. Pirogue. Chamboule moi le coeur et vole ma chaussure dans ce moment bouillant.

De ta joie pure et sûre, me suis sentie aimée.

Posté par malou mosaique à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »