coeur en construction malou mosaique 

 Au jour du temps lié je rafraîchis mon air. Le vaste a de l'allure quand il va où il veut. Je t'entends me chanter que tout va et tout vient. Tu as la claire voix qui sait bien m'appeler. 

Je ne suis pas très loin. Je te suis pas à pas. Mon regard ne te perd pas.

Jamais. 

Tes graines. Je t'ai vu les planter, arroser. Tu inscris sur la terre. Tu fais pousser la vie. 

A un horizon de toi, je t'envoie mon soleil.

Te souviens-tu des champs, des vallées, des montagnes, des vignes, de nos yeux qui riaient à voix basse. Souviens toi bien toujours que je n'ai rien perdu. Je reste à tes côtés et danse autour du feu. 

Mon regard te sourit. Je décroche une étoile pour écouter ta main se poser sur la mienne.

La joie t'habille si bien.

Elle fait des ricochets jusqu'aux oreilles de l'âme. 

Alors chante moi encore. Fredonne moi le vent.

Il est si bleu dedans.