La poésie a toujours fait partie de mon quotidien ainsi que mon goût pour la contemplation. C'est bien grâce à toute la palette des émotions ressenties que je suis entrée en création.


Je n'ai jamais cru aux contes de fée mais au miracle qu'est notre capacité à nous reconstruire sur un effondrement, au miracle d'être en vie simplement. Et c'est de cette manière que la mosaïque est entrée dans mon quotidien. Comme une main tendue, une barque qui m'emmène d'une rive à l'autre, un pont entre tous les univers.


Les couleurs sont comme les mots, les sons, qui mis bout-à-bout racontent. Grâce à elles, j'ai enfin pu tout dire, me mettre à nue et continuer à faire des fouilles intérieures pour aller toujours un peu plus loin. Et je n'ai pas fini de chercher, de labourer ma terre pour qu'elle fleurisse encore.

Passer par la matière m'aide à trouver le chemin, le mien.