Le bord de l'eau sourit au soleil de bon matin. La journée commence en imprévus. Rien de grave. Quelques coups de pédales pour rejoindre la péniche. Après tout, il est l'heure d'un grand déca et du croissant aux abricots. Les voitures passent tout près, la vie se met en train. Doucement je dirais. Il y a des airs de lenteur, de journaux qui se déplient et qui se plient sur les tables rondes. Des travaux chantent à deux pas. Les poubelles se vident à gauche. Les klaxons s'égosient. Les petites cuillères tournoient sur le bord des tasses jaunes, blanches, bleues, noires. Des bises s'échangent, des salut comment va? Des rires éclaboussent et des journaux encore se plient et se déplient. Le monde est à ma droite. Un sourire passe. C'est à peine si on peut distinguer le chant des oiseaux. Pourtant il suffit de lever la tête pour assister au ballet orchestré des martinets joyeux. Dans ce brouhaha j'écoute leur joie qui éclate en plein vol. Les rendez vous se retrouvent. Je partage mon croissant avec deux moineaux et je dis ... 

joli jour fleuri de soleil à toutes les âmes.