03 mars 2009

Les mots endormis sur les nuages blancs ont le reflet des eaux bruyantes et tremblantes. Le ciel prend des vacances à l'abri du vacarme de la vie douce et claire où les oiseaux réveillent. Les ailes se déploient et attendent incertaines qu'un vent sucré se lève sur les corps nus célestes. Plus loin il y a le doute, la peur et tout le reste. Plus loin il y a la mort, la tristesse soudaine. Nuages aux folles arabesques, quelque soit la tempête, s'en reviennent au ciel. Silence... Le temps s'endort encore bien à l'abri de tout ce... [Lire la suite]
Posté par malou mosaique à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]