Aujourd'hui, écrire du rose plus que jamais et sans rature. Du pétillant et du joyeux. Du tendre, du fin, du délicat. Pas de recette pour un tel texte. Je prends une casserole. Je verse d'abord un peu d'humour puis j'épluche les souvenirs heureux. Un à un, je les saisis et les dorlote. Je m'en imprègne. Je prends mon temps et les installe délicatement dans ma cocotte. Je saupoudre de plaisir.

Pour ne pas que ça colle, j'ajoute des fleurs. Des pétales de roses et de violettes mais des pensées peuvent faire l'affaire.

Je tourne un peu, oui je mélange et ça sent bon l'amour qui vient. Je mets du vent, du siroco. Un peu de pluie de larmes de joie.

Je laisse mijoter pendant longtemps. Pas trop non plus. Faut se faire confiance. C'est quand on le sent que c'est le meilleur.

Dans un bol, je prépare la sauce : rien de mieux que les flocons du jour pour lier ce mets d'amour avec pureté. Et...

A déguster à volonté.