25 novembre 2008

Réconfort

Au chaud d'un nid douillet de tendresse et d'amour tu voudrais te blottir discrètement toujours. Alors ce nid de plumes tu le prépares en toi, à l'intérieur du ventre. Pour qu'il monte à la tête, tisse des liens sincères jusqu'aux doigts, jusqu'aux pieds. Un vent de compassion sur toutes tes erreurs, tes limites, tes peurs que tu vois encore mieux dans l'énergie d'hiver.  Tu as fait voeu d'amour et il tarde à venir... Et là je ne parle que de celui que tu te portes afin d'être au plus juste pour en donner à... [Lire la suite]
Posté par malou mosaique à 16:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 novembre 2008

Ronde

Pourvu que la tête soit ronde. Un cercle de lumière sur un triangle en or avec des membres qui se lancent dans l'air comme sur les chemins de campagne. Pourvu que la tête soit ronde. Une bulle remplie de lune et d'étoiles bleues, rouges, jaunes. Posée en équilibre sur l'Atlas des orignes. Triangulaire à sa source. Pourvu que la tête soit ronde. Elle engouffre les connaissances des mondes, en disperse des détails infinitésimals. Elle entend, elle voit, elle écoute, elle sent. Elle se souvient. Pourvu que la tête soit... [Lire la suite]
Posté par malou mosaique à 20:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 novembre 2008

Danse du jour

Danse la lumière qui à l'automne change de rythme. C'est celle des feuilles qui rêvent jusqu'à terre en tournoyant au vent avant d'aller s'étendre. Leurs robes jaunes font des tapis au sol où les pieds se plaisent à s'enfoncer légers. Les arbres se taisent. Ils s'endorment pour des mois à venir. On les entend ronfler si on les touche de près. La sève rentre en terre pour se régénérer. Ainsi elle protège la vie jusqu'aux racines. Les branches se dépouillent. Arrive le squelettique hiver. Il sera blanc bientôt, peut-être. Le froid... [Lire la suite]
Posté par malou mosaique à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2008

La source

A la source... j'irai chercher des réponses. En position assise, je la regarderai s'évader de la terre, s'écouler sous mes mains et elle me chantera ce qu'il me reste à faire. Je l'écouterai là me chuchoter limpide le chemin qu'elle suit. Je croirai de tout coeur aux secrets délivrés, ne mettrai aucun doute sur la puissance du sens qu'elle glissera un peu au creux de mon oreille. Et je resterai là, demeurant auprès d'elle comme en éternité. La suspension du temps est incommensurable. Sa clairvoyance saura remplir mon être... [Lire la suite]
Posté par malou mosaique à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]