Danse la lumière qui à l'automne change de rythme. C'est celle des feuilles qui rêvent jusqu'à terre en tournoyant au vent avant d'aller s'étendre. Leurs robes jaunes font des tapis au sol où les pieds se plaisent à s'enfoncer légers. Les arbres se taisent. Ils s'endorment pour des mois à venir. On les entend ronfler si on les touche de près. La sève rentre en terre pour se régénérer. Ainsi elle protège la vie jusqu'aux racines.

Les branches se dépouillent. Arrive le squelettique hiver. Il sera blanc bientôt, peut-être. Le froid donne envie de copier la nature : rentrer au chaud en soi, écouter la lumière, l'entendre crépiter. Cette petite flamme ne s'éteindra jamais même si dehors il pleut. L'entretenir est possible en regardant en face l'être qui danse en nous. Et le souffle ravive la cadence.

L'hiver, c'est un peu cela : un rendez vous avec soi en intériorité. Le repos est nécessaire.