A la source... j'irai chercher des réponses. En position assise, je la regarderai s'évader de la terre, s'écouler sous mes mains et elle me chantera ce qu'il me reste à faire. Je l'écouterai là me chuchoter limpide le chemin qu'elle suit. Je croirai de tout coeur aux secrets délivrés, ne mettrai aucun doute sur la puissance du sens qu'elle glissera un peu au creux de mon oreille.

Et je resterai là, demeurant auprès d'elle comme en éternité. La suspension du temps est incommensurable.

Sa clairvoyance saura remplir mon être d'une joie sans mesure et je repartirai avec des mots en tête qui commencent par J, A, C et puis E. Oui ce J de la joie et ce A de l'amour. Ce grand C compassion et équanimité.

A la source... je comprendrai encore ce qui tient tant à coeur à tous ceux qui l'entendent dans l'immensité du vivant.

A la source, la même pour tous, je boirai le mouvement, tout simplement.